AOP
31 mai 2021

Les labels AOP AOC des produits alimentaires

Par Sarah

On parle souvent des labels comme des moyens publicitaires et de visibilités. Ils attirent l’attention des clients grâce à la présence du logo d’un label sur l’emballage, car il prouve que le produit est fiable et attesté. Ces produits doivent passer des contrôles et suivre de nombreux critères avant de bénéficier de ce logo. Les produits sont très variés, allant des denrées agricoles comme les pommes de terre, les châtaignes, aux produits industriels comme les vins. Actuellement, on compte d’innombrables labels alimentaires, et c’est maintenant un marché de plus en plus performant. Parmi les plus connus, on peut citer l’appellation d’origine contrôlée et l’appellation d’origine protégée.

Quelles différences y a-t-il entre ces deux labels ?

Les produits qui tiennent l’AOC et l’AOP sont identiques si l’on ne considère pas leurs origines. En effet, l’appellation d’origine contrôlée est un label français alors que l’appellation d’origine protégée est un label européen.

• AOC : c’est une appellation instituée en 1935 par un décret. Depuis sa création, ce label a toujours eu comme objectif d’approuver les produits d’une terre considérée. Ainsi, cela évitera toutes fraudes qui peuvent nuire aux producteurs. Il garantit aussi des produits de meilleure qualité et qui répondent aux demandes des publics. Les aliments sont réalisés avec un processus de fabrication en compagnie d’un savoir-faire et dans une zone géographique limitée. Ce label n’a cessé de se développer et compte maintenant des nombreux similaires en dehors de France. On peut citer le PDO qui siège au Royaume-Uni, mais aussi le DOP qui est fondé en Italie. Depuis janvier 2012, en référence à la prise en charge de l’AOP, le logo du label AOC n’est utilisé que sur les vins, eaux-de-vie et cidres.

• AOP : cette appellation est l’équivalent européen de l’appellation d’origine contrôlée. Elle fut créée en 1992. Le label AOP est conçu dans le but d’harmoniser les systèmes de défense nationale des produits du label AOC. De ce fait, depuis le 1er mai 2009, les produits qui prospèrent de l’appellation d’origine protégée doivent obligatoirement avoir le logo de ce label sur leurs emballages. En référence à cela, le logo du label français n’est plus visible que sur les vins. Ce dernier est décidément remplacé par le logo de l’AOP sur les autres produits.

Comment bénéficier de l’AOP et de l’AOC ?

Pour avoir le droit de porter le logo de l’AOP et AOC, les produits doivent passer sous de nombreux contrôles et assurer une mode de production légale. L’INAO ou l’institut national de l’origine de la qualité est chargé d’effectuer ces procédures. Cet institut prend à gré des organismes de vérification, expérimentés et autonomes, afin de s’assurer la qualité et l’origine des produits. D’ailleurs, ces contrôles se font fréquemment, au moins une fois par an pour toujours s’assurer que les produits répondent aux attentes exigées. On doit engendrer un dossier de demande et l’expédier à l’INAO. Le label doit être reconnu par l’INAO comme étant un organisme de défense et de gestion de ces produits. Puisque ces labels sont réputés et connus nationalement en défendant les produits contre l’appropriation des appellations, il serait dommage qu’ils perdent ses fonctions.

Enfin, les labels sont avant tout des moyens de faciliter l’identification des caractéristiques d’un produit par les consommateurs. Les produits sont d’abord vérifiés avant de bénéficier du logo d’un label. Ils doivent compléter les conditions demandées par ce label pour être approuvées. Ces conditions peuvent s’agir de l’origine, de l’environnement, de la coutume, mais surtout d’une qualité supérieure du produit.

Si cet article vous a plus, n’hésitez pas à consulter nos autres articles sur le site. Vous pouvez par exemple découvrir les bons gestes pour hydrater la peau d’une manière naturelle.