La construction d’une maison est un projet crucial qui ne mérite pas d’être pris à la légère. Elle passe par plusieurs étapes qui auront un impact, positif ou négatif selon le cas, sur la solidité de la construction.

Les préalables

Le préalable avant toute construction est la recherche de terrain. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées. Vous pouvez consulter les petites annonces dans les journaux, les magazines ou sur internet, ou passer par des agences immobilières pour affiner votre recherche. Vous pouvez également recourir aux services des notaires ou tout simplement rédiger et publier vous-même votre propre annonce. Mais, quelle que soit la méthode, il faut s’assurer que le terrain est constructible.

Une fois l’acquisition du terrain et les formalités administratives concernant la construction accomplie, vous pouvez maintenant vous projeter en programmant votre projet, en arrêtant votre budget, en réalisant une esquisse du plan de votre future demeure. Mais construire sa maison sous-entend plusieurs travaux à réaliser nécessitant les compétences d’un professionnel. Si un expert du bâtiment est plus que nécessaire, un professionnel en toiture tel que ce couvreur en Suisse est incontournable du fait du rôle majeur de la toiture dans la protection de l’habitat contre les intempéries.

Dès la réalisation du plan détaillé de votre maison, les opérations relatives au terrassement, à la maçonnerie, à la pose de la charpente et la couverture peuvent débuter. Mais un zoom particulier sera accordé à la couverture du fait de son importance.

La couverture : une étape clé de la construction

La couverture est chargée de protéger la toiture des eaux de pluie, du vent, de la neige, du soleil. Il existe divers matériaux et techniques pour la réalisation de la toiture. Vous pouvez utiliser les ardoises, les tuiles, les bardeaux bitumés, les tuiles photovoltaïques. La facilité d’accès et d’entretien constitue entre autres un facteur déterminant dans le choix des matériaux à utiliser.

En ce qui concerne la pente du toit, elle est en fonction du style de la maison et surtout du climat de votre région. Il faut vous assurer des règles de l’urbanisme dans certaines localités. L’inclinaison de la toiture dépend aussi des matériaux utilisés. Une faible pente est nécessaire pour la pose d’une toiture shingle par exemple contrairement au toit de chaume dont le degré de la pente doit impérativement être élevé.

Par ailleurs, afin de jouer pleinement son rôle de protection de l’habitat et de ses occupants, la couverture peut être complétée par une sous-toiture. Il s’agit d’une matière résistante à l’eau qui comble les vices d’étanchéité de la couverture notamment en périodes de pluie, ventées ou enneigées. On trouve le plus souvent la sous-toiture près les lucarnes, les sorties de ventilation ou les cheminées.

Les gouttières et les chéneaux sont tout aussi importants que la couverture elle-même, car ils permettent d’évacuer les eaux de pluie. Ils évitent alors l’infiltration d’eau.

Les autres étapes

Après la pose de la couverture viennent successivement la mise hors d’eau, l’isolation thermique du bâtiment, la réalisation de la dalle flottante, des canalisations, des cloisons de doublage et de distribution, des sols et des plafonds, l’installation sanitaire, le chauffage, la ventilation des locaux, l’installation électronique, les agencements et mobilier fixe. La mise hors d’eau consiste à installer les portes et fenêtres extérieures. Il s’agit de protéger l’intérieur de la maison contre la pluie et les courants d’air. Quant à la ventilation des locaux, elle est recommandée et suit des règles particulières. En effet, l’isolation thermique de l’habitat va de pair avec un système de ventilation de celui-ci.

Les finitions intérieures et aménagements extérieurs constituent les dernières étapes avant la réception des travaux. Ces deux étapes participent énormément à l’esthétique de votre maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *