La santé morale

La Sophrologie est une méthode originale s’inspirant de techniques orientales millénaires (yoga, zen…) et occidentales (Méthode Jacobson, training autogène…) afin de créer un équilibre entre le corps et l’esprit. Véritable étude de la conscience, la pratique de celle-ci permet une meilleure approche de la vie quotidienne et de ses contraintes. Faut-il rappeler que l’essentiel des maladies de nos pays modernes viennent du stress et du mode de Vie. La sophrologie à Genève fait partie des pratique utile pour garder une bonne santé mental

Ces deux aspects sont traités par la Sophrologie, car un esprit clair et apaisé, un cœur libl re et un corps détendu permettent de côtoyer le quotidien sous une forme très différente. Associée à une alimentation saine et un peu d’exercice, nous couvrons l’essentiel des conditions de notre bien-être.

La plupart d’entre nous cumulons stress, soucis, préoccupations, peurs, rancunes, regrets, remords….le travail sournois d’usure s’exerce au fil du temps avec son cortège de symptômes et autres troubles, rendant notre vie pénible, voire insipide, limitant notre énergie et notre épanouissement. Par la puissance de ses effets, la Sophrologie se retrouve dans des domaines aussi variés que l’hôpital, l’entreprise ou le sport de haut niveau.

La santé physique

En quoi la Sophrologie agit elle sur notre santé physique ? Comme nous l’avons rappelé plus haut, la pratique régulière de la Sophrologie va avoir un impact important sur différents domaines d tels que la physiologie et la biologie de notre corps. Pendant la pratique, le simple fait d’être en ondes Alpha, active notre immunité, équilibre notre système endocrinien, agit positivement sur la biochimie de notre cerveau, bref a un véritable effet sur notre équilibre général ou homéostasie. A titre d’exemple, elle représente également la meilleure ressource reconnue, avec l’hypnose médicale, pour neutraliser les douleurs chroniques. Les moyens d’investigation modernes n’ont de cesse de confirmer tous ces bienfaits.

Les relations affectives

L’Homme est un être social. Les relations affectives sont essentielles, au même titre que manger, boire ou dormir. Elles participent de manière importante à la santé et au bien-être de la personne.
La pratique récurrente des outils de la Sophrologie va nous permettre de nous libérer de tensions et conflits issus du passé, avoir une meilleure connaissance de soi-même, l’essentiel.
Cela a pour effet de libérer notre « disque » dur et de retrouver notre véritable nature empathique. Associé à la connaissance des bases de la communication assertive ou non violente, nous allons pouvoir aller dans le monde de « centrée » afin d’avoir des relations riches et épanouies avec notre environnement. Cette réalité ne connaît pas de limites : premier cercle (parents, enfants, conjoint…), deuxième cercle (amis, copains, connaissances…), voire relations de travail, chacun peut constater des changements profonds dans ses échanges affectifs.
Enfin, un aspect essentiel : si il est nécessaire d’être accompagné par un bon professionnel, à terme, l’objectif est de devenir autonome dans notre capacité à cultiver et entretenir nos ressources.

La philosophie de Vie

Ainsi, comme le disait Gandhi « Soyez le changement que vous aimeriez voir dans le monde ».
Nous aimerions souvent que le monde change, que les autres personnes changent, notre conjoint, nos enfants ou le collègue de travail et ses attitudes…
La base d’une vraie évolution sur le plan mental est de sortir définitivement du rôle de victime, très bien décrit par l’Analyse transactionnelle et son triangle infernal (Victime/Sauveur/Bourreau) et devenir responsable de ses actes, représentant l’état d’adulte.

Sur le plan spirituel, il s’agit, comme nous le rappelle Gandhi d’expérimenter le monde comme un miroir. Assorti de 95% subconscient (un amas de mémoires contraignantes et limitatives), par définition inconscient, l’Homme déambule dans la vie croyant souvent à un pseudo libre arbitre. Or une science moderne, l’épigénétique nous montre la nature de cette « prison », très bien présentée par le Dr Bruce LIPTON dans la « Biologie des croyances ». Cette science-là rejoint l’essence de toutes les spiritualités, mettant l’accent sur l’aspect « créateur » de l’Homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *