investissement immobilier

À la recherche d’un bon placement à faire ? On recommande l’immobilier. Depuis toujours et pour toujours, c’est une valeur sûre ! Les risques sont minimes. Et il y a moyen pour faciliter justement vos investissements dans ce domaine. Le point.

Passer par les SCPI

Les SCPI sont les solutions les plus simples pour se lancer dans les investissements dans l’immobilier. Non seulement c’est modique et rentable, mais quand bien même il s’agirait d’acheter des biens à mettre en location, vous n’aurez pas à vous charger de la gestion de ces derniers. Ce sera de la prérogative de l’agence SCPI. Raison pour laquelle d’ailleurs, on appelle ce système : l’investissement dans la pierre papier.

Pour prétendre à ce type de placement, vous n’avez pas besoin de centaines de milliers d’euros de capital. Néanmoins, les agences peuvent vous exiger des frais de souscription et l’achat de quelques quote-parts. Ce qui peut s’élever à quelques milliers d’euros. Avec l’aide d’un expert en comptabilité Forest, vous pourriez trouver le plan de financement idéal pour trouver les fonds en question. Certaines banques en proposent, sans pour autant imposer une liste de SCPI éligible.

À titre de rappel, le rendement moyen d’une SCPI est de 4% brut annuel. Mais tout dépend aussi de votre portefeuille d’investissement et de la capacité de gestion de votre prestataire. Sachez notamment que les tendances actuellement sont les vitrines de vente et les locaux professionnels ou commerciaux.

Passer par les gestionnaires de fonds immobiliers

Un des investissements immobiliers les plus rentables serait aussi la pierre locative. En Belgique, cela fait également partie des tendances du moment. Et si certains se laissent tenter par la rapidité de rendement d’une telle alternative, d’autres ont peur de la difficulté de gestion du fonds. Mais en la matière, il existe des solutions : les gestionnaires immobiliers.

Ce sont des prestataires, du même calibre que les courtiers immobiliers classiques. Mais ils ne sont pas uniquement payés pour jouer les intermédiaires entre les acheteurs et les vendeurs. Ils s’occupent, comme leur titre l’indique, de l’administration globale des biens. Cela va de l’entretien au recouvrement de loyer en passant par la publicité et la recherche de locataire, la négociation du bail, la réponse des demandes des locataires, etc.

Attention toutefois, financièrement parlant, l’expert comptabilité à Forest n’est pas très fan de cette solution. Et pour cause, cela peut amoindrir les bénéfices de votre placement. Ne travaillant pas gratuitement, les gestionnaires prennent des commissions sur les loyers de votre immeuble.

Les nouvelles constructions pour éviter les travaux

Enfin, pour investir simplement dans la pierre, pourquoi ne pas opter pour les nouvelles constructions ? Certes, le prix net vendeur est ici plus cher, mais cela vous permettra d’éviter les travaux qui sont généralement source de complications diverses. Ce peut être financier, quand le devis total des réparations coute plus cher que le bien en lui-même. Ce peut être également pratique dans le sens où vous n’allez pas pouvoir exploiter le bien immédiatement.

Par ailleurs, les nouvelles constructions coutent généralement moins cher en frais de notaire. Et pour cause, les droits d’enregistrement ne comptent pas de frais de mutation. Les notaires vous demanderont donc ici dans les 6 ou 7% du prix du bien contre 8% pour une ancienne construction.

Malgré un marché qui est presque surchargé, il est toujours possible de trouver des biens neufs en Belgique actuellement. Il suffit de choisir des quartiers qui n’ont pas été très tendance ces dernières années, mais qui ont tout de même du potentiel. Pour vous aider à bien sonder le marché, l’aide d’un courtier immobilier ne serait pas du luxe. En tant que potentiel acheteur, cela ne vous coute normalement rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *