L’élagage d’un arbre est une opération à la fois complexe et exposant l’élagueur et les personnes présentes autour du chantier à des risques d’accident. Pour la réussite de ladite opération, cet article vous livre quelques recommandations.

S’assurer de la sécurité lors des opérations d’élagage

Un vrai professionnel tel que cet élagueur qui se trouve dans le 13 s’assure en permanence de la question de sécurité tant pour lui-même que celle de tous les participants aux travaux, sans négliger celle des personnes se trouvant non loin du chantier. En effet, un périmètre de sécurité doit être respecté lors des opérations d’élagage. Il arrive parfois que le concours de vos voisins soit sollicité pour leur sécurité et celle de leurs biens. Tel est par exemple le cas de la chute des bois coupés dans leur enceinte. Si ce fait est prévisible, il est de votre devoir de les en informer et leur demander de prendre les mesures correspondantes comme le déplacement de certains biens.

Si vous avez décidé d’effectuer vous-même les travaux d’élagage, les questions de sécurité doivent être votre priorité. Vous devez vous munir des équipements de base permettant un maximum de sécurité lors des opérations. Le port de casque, de gants et de combinaison adaptés contribue à optimiser votre sécurité.

La stabilité de la personne en charge de l’ébranchage est d’une importance capitale notamment si elle utilise une tronçonneuse. L’astuce est de se mettre sur le côté gauche du tronc à couper et former un angle de 45 degrés avec celui-ci pour une utilisation aisée de la tronçonneuse. Mais, il faut avant tout vérifier si aucun déplacement n’est indispensable lors de la réalisation des travaux d’ébranchage.

Maîtriser vos déplacements lors de l’ébranchage d’un arbre

Quand des déplacements sont nécessaires lors des opérations d’élagage, il faut s’assurer que le guide-chaîne de la tronçonneuse se trouve toujours à l’opposé du tronc. Il faut veiller en permanence à la stabilité de celui-ci dans tous les mouvements.

Si les mouvements sont de distance assez faible, la précaution à prendre est de tenir la tronçonneuse avec les deux mains. Le fait de la tenir avec une seule main lors des travaux d’ébranchage augmente énormément les risques d’accident. Si, au contraire, une certaine distance est à parcourir lors des opérations à effectuer, il faut mettre le frein. La manière la plus sécurisante de transporter une tronçonneuse est de la tenir par la poignée avant.

Les bons gestes à adopter lors de l’utilisation d’une tronçonneuse

Il est très dangereux de soulever fréquemment la tronçonneuse. Ce geste ne doit avoir lieu que si l’on y est vraiment obligé étant donné que le matériel est assez lourd. Pour de raison de sécurité, il est impératif que le corps de la tronçonneuse se repose sur le tronc. Elle est ainsi utilisée comme un levier. Ce cas de figure est l’idéal pour une tronçonneuse de 13 à 15 pouces. La sécurité de celui qui est en charge de l’élagage est assurée.

Pour un ébranchage réussi, il suffit de bien tenir les poignées du matériel. Pour savoir les signes d’une bonne manipulation du matériel, il faut vérifier si vous utilisez vos deux mains lors des opérations et que vos doigts et vos pouces se rejoignent. Il faut éviter de procéder aux opérations d’élagage en employant le nez du guide-chaîne, car ce fait multiplie les rebonds et augmente les risques d’accident. En outre, la dimension de votre outil de travail doit être en fonction de celle de l’arbre. Il se peut que votre guide-chaîne soit pincé par la lourdeur du bois à couper. Il faut toujours veiller à ce que la tronçonneuse soit utilisée du côté opposé du tronc afin d’éviter les pincements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *